Comment gagner de l’argent avec votre app?


Souvent, mes clients viennent avec une excellente idée d’app mais sans avoir réfléchi au moyen de transformer cette idée en business. Même si la création d’une app est un «side project» pour certaines personnes, il ne faut pas perdre de vue qu’une app coûte de l’argent: sa création, son hébergement dans les stores, la maintenance, les mises à jour, la communication, etc.


Il est donc primordial de bien réfléchir à la manière dont l’app va vous rapporter de l’argent. Avant de choisir un business model, posez-vous ces différentes questions:


Qui est votre client?

Qui est le client qui est prêt à payer pour votre solution ?

Quelle valeur offrez-vous à votre client?

Comment créez-vous cette valeur?

Pourquoi est-ce intéressant pour votre client?

Quel est le budget nécessaire pour que l’app vous coûte le minimum et/ou vous rapporte de l’argent?


Voici une liste non-exhaustive de 10 business models que l’on peut utiliser pour une app:


  1. Les app gratuites: votre application est gratuite mais vous avez des revenus grâce à la publicité présente dans l’app.

  2. Les app gratuites avec une option payante sans pub: votre app est gratuite et contient des pubs. Si l’utilisateur ne désire plus avoir de publicité, il doit payer.

  3. Les applications proposant des services supplémentaires payants: l’utilisateur télécharge l’app gratuitement et peut, en général, utiliser les fonctionnalités basiques gratuitement. S’il souhaite avoir recours à un service plus sophistiqué, il doit le payer.

  4. Du sponsoring: l’app est gratuite et fait de la publicité uniquement pour des partenaires sponsors de l’app.

  5. Les app avec des vidéos publicitaires: l’utilisateur n’aura accès au service qu’il attend qu’après avoir regardé un spot publicitaire.

  6. Les app payantes: l’app doit être payée pour être téléchargée. Attention: notez bien que les stores prennent une marge sur les ventes.

  7. L’abonnement: l’utilisateur paie un montant tous les mois ou tous les ans pour utiliser l’app.

  8. La vente de data: l'app est gratuite pour les utilisateurs grâce à la revente d'informations personnelles et des analyses de comportements.

  9. Les app de vente: l’app est gratuite mais vos utilisateurs peuvent acheter des biens ou des services au travers de l’app.

  10. Liens d’affiliation: votre app est gratuite mais, grâce à des liens redirigeant vers des services ou produits payants, vous pouvez toucher des commissions.


Il est également possible de combiner plusieurs business models à votre app. Prenez l’exemple de Tinder qui offre un service premium payant et affiche également des publicités.


Rien ne vous empêche d’imaginer une nouvelle manière de générer un revenu. La première question à se poser est la suivante: quel type d’utilisateur sera le plus susceptible de payer pour la solution que vous offrez? Pour qui le problème que vous solutionnez est le plus ennuyeux?

Ce type d’utilisateurs constitue la base pour penser et constituer votre business model.


Une fois que vous avez fait votre choix, vérifiez s’il tient la route:

De combien d’acheteurs avez-vous besoin pour rentrer dans vos frais?

Cela vous semble-t-il faisable?

Votre client sera-t-il prêt à payer ce prix-là?


En Europe, beaucoup de personnes sont très pudiques avec l’argent. Or l’argent est au centre d’un business, il ne faut pas avoir peur d’en parler, surtout à vos clients, pour bien comprendre comment ils se sentent par rapport à votre offre.


A noter que le business model n’est qu’un point parmi de nombreux autres auquel il faut faire attention au cours du processus de conception d’une app. Si vous vous posez d’autres questions, je vous suggère de télécharger l’e-book «Une app, comment faire?» disponible gratuitement sur le site de www.blapp.be et si vous ne trouvez pas de réponse à vos questions dans l’e-book, n’hésitez pas à nous envoyer un email à l’adresse hello@blapp.be, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.


J'ai un doute sur le sens global de la phrase, je n'ai peut-être pas bien compris la phrase. A vérifier si je n'ai pas dénaturé ta phrase.

0 vue0 commentaire