3 alternatives au cofondateur développeur, avez-vous besoin de cofondateur doté de compétences tech?



Je me suis déjà plantée deux fois. Les deux fois, je pensais avoir trouvé une personne qui avait les mêmes envies et visions que moi. Pourtant, cela n’a jamais duré très longtemps. J’ai, chaque fois, très vite compris que nos objectifs n’étaient pas les mêmes. Quelle déception de dépenser toute cette énergie pour trouver une personne avec qui partager un projet pour, en fin de compte, se retrouver seul à nouveau.


Il est très compliqué de trouver un cofondateur qui ait les mêmes envies, la même vision, la même énergie que vous à mettre dans le projet et qui, en plus, ait des compétences complémentaires aux vôtres. Dans le cas où vous recherchez un profil de développeur, vous devrez également vous battre contre de grosses entreprises qui convoitent également les meilleurs profils techniques. Il faut énormément de chance pour trouver la perle rare. Pourtant, mener à bien des projets comme la création d’applications ou de plateformes sans avoir de co-fondateur doté de compétences techniques donne l’impression que c’est irréalisable ou qu’il faut organiser d’incroyables levées de fonds alors que lever des fonds sans avoir prouvé la qualité d’un concept est compliqué. C’est ainsi que l’on se retrouve avec le sentiment du serpent qui se mord la queue.


À cela s’ajoute le nombre de types de développeurs différents qui existent sur le marché. Front-end, back-end, etc. Qu’en est-il également de la partie graphique ou des bases de données ? Si vous devez trouver autant de cofondateurs que de métiers nécessaires à la conception d’une application, c’est une tâche infinie.

Au-delà du besoin de s’entourer d’un profil technique pour la conception de l’application ou de la plateforme, il y a également la tentation de recruter un cofondateur pour diviser la pression et ne plus être seul à bord. Trouver un cofondateur pour cette raison est à double tranchant.


Dans le cas où vous trouvez la perle rare, il faut savoir que vous allez devoir lui céder des parts de l’entreprise, vous deviendrez partenaires et devrez prendre les décisions stratégiques en accord avec cette même personne. Autant vous dire que trouver un co-fondateur est plus compliqué que trouver un partenaire de vie et devenir partenaires dans une société est encore plus compliqué que faire fonctionner un mariage. Alors, imaginez une société avec plusieurs co-fondateurs…


Quelles sont alors vos solutions ?


Constituer un groupe de fondateurs avant de trouver l’idée de business


La solution la plus simple serait de démarrer avec un groupe constitué de personnes qui se complètent et qui ont envie de travailler ensemble pour, ensuite, se mettre autour d’une table et trouver une idée de business qui parle et motive tout le monde. Ce fut le cas, par exemple, pour Greenzy. Il s’agit de trois ingénieures qui, dans le cadre d’un projet à l’université, ont créé Greenzy, le composteur d’intérieur connecté. Il n’est pas rare non plus de voir de très bons amis s’allier pour créer un business. Mais avez-vous remarqué qu’il s’agit souvent de personnes dotées des mêmes compétences qui se retrouvent à travailler ensemble sur un projet. Cela règle donc rarement le problème du profil tant recherché du développeur.


Travailler avec des freelances


Vous pouvez tout à fait trouver les profils techniques nécessaires à la création de votre app sur des plateformes telles que Fiver, Upwork, 5euros, Malt, etc.


Pourquoi ne le feriez-vous pas vous-même ?


Mieux encore: étant donné l'abondance d'outils no-code libres d’accès disponibles sur internet, les fondateurs non techniques sont plus équipés que jamais pour créer les entreprises qu'ils imaginent sans même l’aide de profils techniques.


Utiliser des outils no-code pour tester votre MVP (produit minimum viable) vous permettra de gagner du terrain plus rapidement. Même s’il sera plus pertinent de passer aux codes traditionnels après la phase de test, vous aurez au moins déjà répondu à beaucoup de vos interrogations grâce aux feedbacks de vos premiers utilisateurs. Pour vos débuts, nous vous recommandons l’utilisation d’outils comme Bubble ou Adalo.


Certes, cela vous demandera du temps d’apprendre à utiliser l’outil de conception mais cela vous prendra toujours moins de temps que d’apprendre à coder ou de trouver la personne parfaite pour endosser le rôle de cofondateur.

Avant d’envisager la phase de développement de l’application, vous devez d’abord impérativement en créer les prototypes et vous faire une idée claire de ce que vous voulez développer et pour qui vous souhaitez le développer.


Ensuite, lorsque tout est clarifié, il sera temps de commencer à créer votre app au moyen des plateformes no-code. Si c’est la première fois que vous avez recours à ces outils, je vous suggère de commencer par de petits projets tests avant d’attaquer la réalisation de votre application. Ainsi, vous aurez l’outil no-code bien en main lorsque vous déciderez de concevoir votre propre application.


Grâce à ce système, vous serez plus rapidement en mesure de proposer une solution à vos utilisateurs-cible et d’obtenir vos premiers feedbacks. Ce système aura également l’avantage de vous permettre de corriger le tir par vous-même après avoir reçu les retours des utilisateurs.


De cette manière:

● Vous ne perdrez pas de temps à recherchez votre co-fondateur préféré

● Vous épargnerez votre argent et votre temps sur la conception de votre application.

● Vous pourrez conserver les parts si précieuses de votre entreprise.


Ce n’est pas simple, je vous l’accorde, mais il n’est pas impossible de créer une application sans connaissances techniques. J’en suis l’exemple-même… J’ai suivi des études de tourisme et aujourd’hui, je vous aide à créer votre propre application. Si vous souhaitez obtenir plus de détails sur la façon de créer une application, le guide que j’ai écrit vous sera certainement très utile. Vous pouvez le télécharger gratuitement sur le site www.blapp.be. Il vous décrira étape par étape ce qu’il vous faut réaliser pour créer votre app.

23 vues0 commentaire