10 règles à respecter pour créer une application simple à utiliser



Designer des écrans n’est pas simple. C’est un processus qui prend du temps et exige une certaine réflexion en amont. Heureusement, vous n’êtes pas les premiers à créer une application, ce qui a pour avantage de vous permettre de vous inspirer de ce qui existe déjà.


Au fil du temps et à force d’analyse, les designers finissent par comprendre ce qui fonctionne bien ou moins bien. Dans tous les cas, en débutant la création d’une app, on sait déjà qu’elle devra évoluer avec son temps et ses utilisateurs. Au jour d’aujourd’hui, avec le recul qu’on a sur les apps qui existent déjà sur le marché, certains principes ce sont transformés en règles. Si vous suivez ces règles, vous mettrez toutes les chances de votre côté, à condition, bien entendu, que le contenu de votre app rencontre son public.


Soyez transparent et montrez le statut du système

L’interface doit toujours informer l’utilisateur de ce que le système est occupé à faire « en interne ». Imaginez que vous cliquez sur un bouton et que rien ne se passe. Vous aurez certainement tendance à vous acharner sur le bouton, alors que si vous savez que l’app est occupée à charger, vous serez probablement plus clément avec elle. Bien sûr, l’attente ne doit pas être trop longue afin de ne pas fatiguer l’utilisateur. La barre de progression est une manière simple et efficace de donner un feedback sur ce qu’il se passe en interne.

Parlez « humain », le robot n’est pas fort apprécié

Normalement, si vous créez une application, elle est destinée à être utilisée par des êtres humains. Faites donc en sorte de parler le même langage que vos utilisateurs. Lorsque je parle de langage, attention qu’il peut être verbal ou non-verbal. Dans la vie de tous les jours, vous avez l’habitude de tirer une porte pour rentrer et de la pousser pour sortir. Si une porte fonctionne dans l’autre sens, les personnes qui vont l’utiliser seront confrontées à quelque chose d’anormal qui n’est pas fluide. Attention que certaines choses peuvent être perçues différemment en fonction des cultures. Si vous déployez votre business dans d’autres pays, il est toujours judicieux de réaliser des tests au préalable.

Laissez toujours une porte de sortie

Il faut que votre utilisateur se sente libre de partir ou de retourner en arrière. L’erreur est humaine mais laissez-lui la possibilité de la corriger s’il en prend conscience et évitez de le frustrer.

Restez dans les standards

Dans toutes les applications, la flèche retour est en haut à gauche, la mettre à droite compliquerait la vie de votre utilisateur.

Ne faites pas retenir des informations à vos utilisateurs

Pas besoin de jouer aux devinettes. Si vous avez déjà donné une information sur un premier écran mais qu’elle est utilisée sur un autre écran, répétez-la Par exemple, si le client valide son panier avec une somme totale à payer et que sur l’écran suivant il doit procéder au payement, indiquez à nouveau la somme totale pour lui éviter de retourner en arrière.

Supprimez le superflu

Trop de choix tue le choix. Pourquoi la marque Apple cartonne-t-elle? Parce qu’ils limitent leur utilisation pour rendre les choses simples. Moins il y a de boutons, plus l’utilisation en sera facilitée.

N’oubliez pas les messages d’erreur

Lorsqu’on crée une app, on a tendance à oublier les messages d’erreur. Il est également important de rendre les messages d’erreur compréhensibles pour un être humain (voir point 2).

Evitez les manuels d’utilisation

Vous devez tout faire pour que votre utilisateur comprenne par lui-même ce qu’il doit faire et, lorsque ce n’est vraiment pas possible et que vous êtes obligé de créer un manuel d’utilisation, ne le faites pas sous forme écrit. Privilégiez le format vidéo.

Faites des pas de bébé

Trop d’information tue l’information. Si vous devez donner beaucoup d’informations à votre utilisateur ou lui demander de remplir de nombreux champs, évitez de mettre tout sur un écran. Une succession d’écrans avec une barre d’évolution sera beaucoup plus tolérée par vos utilisateurs.

Utilisez des termes exacts

Soyez le plus précis possible et choisissez bien les mots que vous utilisez. Évitez les mots qui ont un double sens et pourraient créer de l’ambiguïté.

Pour commettre le moins d’erreurs possibles, je vous conseille de prendre exemple sur les apps connues du grand public et de vous en rapprocher le plus possible, sans pour autant les copier. Pour vous aider, créez un moodboard de screenshots.


Si vous avez besoin de supports dans la conception de votre application, je vous conseille de télécharger le guide gratuit « Une app, comment faire ? » sur le site www.blapp.be





22 vues0 commentaire